Naissance d'un poussin dans une couveuse

Voir un poussin bêchant la coquille et apparaître après l’incubation tout mouillé est un spectacle que seule la couveuse artificielle permet. Voici quelques conseils pour son utilisation ou en fabriquer une.

Pourquoi utiliser une couveuse artificielle :

 

couveuse artificielle d'oeufs - incubateur
Au poulailler bio il existe une méthode naturelle : c’est l’incubation sous une poule. L’éleveur amateur peut aussi préférer l’incubation artificielle pour optimiser les résultats.
C’est surtout vrai pour des races de poules de races pures ou des canards d’ornements.

Comment fabriquer une couveuse artificielle d’œufs :

En suivant ces grands principes, vous pouvez en fabriquer une.

principe de fonctionnement d'une couveuse pour oeufs
Vous en trouverez de nombreux modèles sur internet allant du plus simple au plus farfelu.
Préférez une installation simple se résumant à une boite isotherme, une ampoule à filament, un thermomètre et une soucoupe d’eau. Attention ; la chaleur de l’ampoule doit impérativement être diffusée à l’aide d’un cache.

plan d'une couveuse artificielle à faire soi-même-2

Sur cet exemple de couveuse artificielle à monter soi-même rajoutez un grillage fin (garde-manger) quelques jours avant l’éclosion des œufs

La couveuse que vous fabriquerez ne doit s’adresser qu’à une petite quantité d’œufs. La surveillance doit être régulière ou sinon, le risque, c’est que la couvaison soit irrégulière et donne naissance à des poussins mal formés.
Il existe dans le commerce des couveuses très fonctionnelles à petit prix. Il faut compter 60 à 70 € pour une petite couveuse à retournement manuel, mais quand on aime on ne compte pas !

Stockage des œufs avant l’incubation artificielle :

Les œufs sont ramassés journellement et stockés dans un endroit aéré et frais à une température avoisinant les 15° en position couchée.
Pour qu’ils ne se déshydratent pas, la pièce de la maison où vous les conservez ne doit pas avoir un air trop sec.
Ne jamais placer les œufs dans un frigidaire.

Choix des œufs pour mettre dans la couveuse :

Une règle absolue : ne jamais laver les œufs. C’est pour cela que le pondoir doit être pourvu de paille fraiche et renouvelée pour avoir des œufs propres.
Éliminez les œufs déformés ou ne répondant pas aux critères de taille habituelle de la race.
Les œufs dont vous n’êtes pas sûr de la date de ponte.
En attendant la mise en incubateur, retournez les œufs deux fois par jour.

Mise en route de la couveuse :

Mettez en route la couveuse la veille de la mise en incubation de vos œufs pour parfaitement établir les réglages de température et d’hygrométrie.
Cela vous permet de voir le bon fonctionnement de votre incubateur. Il serait dommage que le premier jour d’incubation celui-ci est un dysfonctionnement.
Si c’est une nouvelle couveuse, vérifiez bien son fonctionnement et suivez parfaitement les instructions de la notice d’utilisation.

Où placer votre couveuse ?

Placez-la dans une pièce ou la température ambiante est stable afin que celle-ci n’ait aucune influence sur celle de l’intérieur de la couveuse.
Préférez une pièce mi — sombre à une température avoisinant les 18° ou 20°.
Elle doit être placée sur un support stable non sujet aux vibrations.

Température à maintenir dans une couveuse selon les espèces de volailles :

Lorsque tous les paramètres de la couveuse sont stabilisés, vous pourrez mettre les œufs en place à ces températures selon les espèces de volailles.

  • Poules :  37.4 à 37.6 °C
  • Faisans :  37.6 à 37.8 °C
  • Cailles :  37.6 à 37.8 °C
  • Canes :  37.4 à 37.6 °C

Mise en garde : une petite baisse de la température occasionnée lors du retournement des œufs pour les couveuses les plus simples n’aura aucune influence sur la réussite de la couvaison. Par contre, une hausse brutale même momentanée de la température compromettra l’éclosion des œufs.

Que faire en cas de panne de courant électrique ?

Il faut faire le dos rond, croiser les doigts et surtout il ne faut pas ouvrir la couveuse.
Une panne de courant électrique de quelques heures ne mettra pas en péril l’éclosion de vos œufs. C’est pour cela qu’il est intéressant au départ de la placer dans une pièce tempérée.

Taux d’humidité dans la couveuse :

Il faut un faible taux d’humidité, mais constant au début de l’incubation. Celui-ci devra monter à plus de 65 % les derniers jours.
Sur les couveuses sophistiquées, cela est facilement réglable et visuellement contrôlable. Sur les modèles simples, c’est plus empirique, il faut jouer sur l’aération et la quantité d’eau dans l’humidificateur.

Retournement des œufs dans la couveuse.

Le retournement des œufs est indispensable comme le fait la poule dans le nid.
Retournez-les deux fois par jour, matin et soir.
Pour être sûr que vous avez tourné tous les œufs, marquez-les sur chaque face d’une marque avec un crayon de couleur à mine sèche. (Voir l’image)

Marquage des oeufs pour la rotation dans la couveuse

Le mirage des œufs.

Oeufs fécondés et embryon vu au mire oeufs

 

Vous pourrez au départ éliminer les œufs dits clairs. Dès la première semaine, vous devez constater la présence de vaisseaux sanguins.
Il vous permet par la suite de voir si dans les œufs l’embryon continue normalement son développement.

Voir comment faire un mire œuf

developement de l'embryon de poussin dans l'oeuf pendant l'incubation

Préparation à l’éclosion :

Au bout du 19e jour, le moment tant attendu approche. Le vingt et unième jour enfin il y a de l’animation dans la couveuse. Vous assistez au spectacle de la naissance de vos poussins.
Vos poussins si frêles ont produit un effort colossal pour briser leur coquille. Laissez-les se reposer et se sécher dans la couveuse.
Voilà vos poussins tout duveteux qui pépient. Ils sont prêts à regagner, bien au chaud, la poussinière et connaitre de nouvelles aventures…

Nettoyage de la couveuse :

Au poulailler bio on attache une attention toute particulière à la prévention des maladies.
Après l’éclosion c’est « un vrai chantier » dans la couveuse ! Morceaux de coquilles d’œufs et de membranes jonchent le plateau.
Il faut démonter la couveuse, la nettoyer et la désinfecter minutieusement. Attention à ne pas mettre sous l’eau les parties électriques (thermostat, ventilateur s’il y en a un).

Voir l’élevage des poussins

%d blogueurs aiment cette page :