L’éleveur amateur pour identifier la maladie que déclare une poule, il doit en connaître les symptômes. Pour un diagnostic précis et sûr, il conviendra en cas de doute de s’adresser à un vétérinaire.

Seul un vétérinaire peut diagnostiquer une maladie de façon certaine grâce à un examen clinique ou une autopsie.

Symptômes des maladies virales des poules :

Ce sont de graves maladies contagieuses, souvent seules des mesures préventives permettent de lutter contre elles.

La maladie de Newcastle ou pseudo-peste aviaire :

C’est une maladie grave et contagieuse à déclaration obligatoire due à un virus spécifique provoquant des signes respiratoires, nerveux et digestifs.
Symptômes :
— forme suraiguë : mortalité foudroyante et importante sans symptômes caractéristiques
— forme aiguë : diarrhée verdâtre, signes respiratoires (râles), signes nerveux (tête renversée), chute de ponte chez les pondeuses avec décoloration de la coquille des œufs, mortalité
— forme fruste : chute de ponte, mauvaises coquilles, légère mortalité.

La bronchite infectieuse des poules :

C’est maladie contagieuse due à un virus spécifique provoquant des signes respiratoires et des troubles de la ponte (chute de ponte et déformation des œufs).
Symptômes :
Signes respiratoires : râles, jetage (Sécrétion nasale), pas de suppuration, pas de gonflement des sinus, chute de ponte considérable (50 %), œufs à coquille déformée (ovarite, salpingite), faible mortalité chez les adultes.

L’encéphalomyélite aviaire

C’est une maladie contagieuse due à un virus provoquant des troubles nerveux et de la mortalité chez le jeune ; chez l’adulte une chute de ponte transitoire.
Symptômes :
Elle atteint les poussins dans les 3 premières semaines de vie (avant le 12e jour si l’œuf est à l’origine), poussins accroupis les pattes en avant, tremblements particuliers, paralysie, cataracte sur les survivants. Chez les adultes : chute de ponte très forte, mais brève.

La variole aviaire

C’est une maladie contagieuse virale provoquant des éruptions noduleuses sur la peau ou des exsudats pseudo-membraneux des muqueuses de la bouche et du pharynx et souvent du coryza.
Symptômes selon les formes de la maladie :
— forme « Epithelomia contagieux » : lésions nodulaires croûteuses sur crêtes, barbillons, conjonctivite bilatérale avec tuméfaction des paupières.
— forme < Coryza variolique » : éternuement, prurit nasal (tête sous l’aile), jetage purulent, puis sinus volumineux.
— forme « Pseudo-membraneuse » : congestion de la cavité buccale, ulcères, puis plaques blanchâtres qui se détachent.

La maladie de Marek

C’est une maladie virale contagieuse provoquant des troubles nerveux et des lésions des nerfs, des tumeurs viscérales ou des lésions cutanées.
Symptômes : incubation longue 8 à 10 semaines.
— Forme nerveuse : paralysie des membres et souvent des
lésions oculaires avec déformation de la pupille.
— Forme viscérale : tumeur sur certains viscères, amaigrissement.
— Forme cutanée : hypertrophie des follicules plumeux.

La maladie de Gumboro — bursite infectieuse :

Maladie contagieuse due à un virus provocant de la diarrhée, prostration, tremblement généralisé.
Symptômes :
Elle atteint les poulets entre la 3e et la 6e semaine, plumage ébouriffé, prostration, diarrhée plus ou moins blanchâtre, mortalité nulle ou faible (2 à 10 %). La maladie s’arrête seule en 10 jours, mais les oiseaux ont une croissance retardée et le lot reste très hétérogène.

 

Voire le grippe aviaire

 

Symptômes des maladies bactériennes des poules :

Ce sont les maladies contagieuses dues à des bactéries, dont le caractère de gravité est plus ou moins important. Les traitements peuvent être efficaces, des précautions et l’hygiène peuvent jouer un grand rôle pour éviter ces affections.

Les salmonelloses

Maladies contagieuses dues à des bactéries du genre « Salmonella » provoquant des septicémies, des entérites, des ovarites et de la mortalité.
— Salmonella Gallinarum Pullorum : typhose adulte, pullorose poussins
— Salmonella Typhi Murium : jeunes et adultes dans la plupart des espèces (couvolr)
Symptômes :
Sur les œufs : mortalité en coquille à 15 jours, transmission par œufs, d’autant plus grave qu’il existe des porteurs apparemment sains.
Poussins : 3 à 15 jours, prostration, diarrhée jaune, crayeuse très collante.
Adultes : prostration, diarrhée jaune grisâtre, crête cyanosée, inappétence, soif intense.

Les colibacilloses

C’est une maladie contagieuse due à différents types de colibacilles provoquant des mortalités, des troubles digestifs, respiratoires et des chutes de ponte (affection ovarienne).
Symptômes :
Formes respiratoires sans jetage, amaigrissement ; formes digestives : diarrhée abondante, chute de ponte ; forme respiratoire.

Les pasteurelloses

Due à des Pasteurella, cette maladie contagieuse provoque des mortalités, des troubles digestifs, respiratoires et des chutes de ponte ; appelée encore Choléra aviaire.
Agent Pasteurella, en particulier Pasteurella Multocida.
Symptômes :
— Forme aiguë rare, existe parfois chez le jeune animal, mortalité élevée.
— Forme subaiguë : diarrhée, un peu d’éternuement, cyanose de la crête, chute de ponte, arthrite.

La tuberculose

Maladie contagieuse due à un bacille (Mycobacterium tuberculosis avium), évolution chronique, amaigrissement, mortalité.
Symptômes :
Diarrhée, boiterie, amaigrissement.

Le coryza contagieux. Agent : Hoemophilus Gallinarum.

Maladie contagieuse due à une bactérie, affecte le poulet.
Symptômes :
Conjonctivite, éternuements, jetage, diarrhée fétide.

Les mycoplasmoses

Les mycoplasmes sont les agents responsables d’affections respiratoires chez le poulet avec les colibacilles. La sinusite infectieuse est une maladie contagieuse se manifestant par une inflammation de la muqueuse des sinus entraînant une distension avec présence d’un exsudat semi-gélatineux. La maladie respiratoire chronique atteint poumons et sacs aériens des poules et des poulets.

Sources « Guide pratique de l’éleveur amateur des oiseaux de basse-cour et des lapins » R.Boita – M.Verger – Y.Lecerf. © Solar, 1977