Les poules sont en général de bonnes couveuses. Des symptômes caractéristiques vous indiqueront que la poule est prête à couver.

Dans un poulailler amateur, on ne peut pas rater, après la couvaison, le spectacle de la poule et de ses poussins.

Dans un poulailler amateur, on ne peut pas rater, après la couvaison, le spectacle de la poule et de ses poussins.

Comportement d’une poule qui va couver :

En général, une poule pond un œuf, pousse un caquètement caractéristique et quitte le nid pour aller gambader en quête de nourriture.

  • La poule qui désire couver reste au nid.
  • Elle s’affaire à entretenir le nid et à le remodeler.
  • Elle retourne les œufs.
  • Lors de votre approche, vous remarquerez que les plumes gonflent et que votre poule d’un naturel doux devient agressive.
  • Elle émet des sons dissemblables au caquètement habituel.

Assurez-vous que la poule qui couve n’est pas infesté de parasites, car elle demeurera sans défense contre eux pendant le temps de la couvée.

Faut-il empêcher la poule de couver ?

Bien sûr si votre petit élevage est axé uniquement sur la production d’œufs.
Il faut alors isoler la poule qui est à vos yeux, fautive. C’est la seule solution vraiment efficace pour l’empêcher de couver.
Non dans un poulailler diversifié avec la présence d’un coq et de nombreuses volailles.
Cela vous permettra à bon compte sans investir dans une couveuse, sans consommation d’énergie de produire vos poussins.

%d blogueurs aiment cette page :