Lorsque les lapereaux sont sevrés, on procède à l’engraissement de lapins en distribuant des aliments bio. Suivez ces quelques conseils.

jeunes lapins à l'engraissement

Après le sevrage, les lapins sont installés dans des cases du clapier sur une bonne litière de paille.

À cet âge-là, il est facile de déterminer le sexe, il faut alors séparer les mâles des femelles.
Attention, l’engraissement ne veut pas dire une alimentation en surabondance.
On peut installer 10 à 12 lapins par m2, mais plus pour leur confort.

Quelle alimentation pour l’engraissement des lapins ?

Du grain :
La qualité des grains dépendra de vos disponibilités.
Maïs
Blé
Orge
Il faut éviter l’avoine.
Des aliments féculents bons pour l’engraissement :
Des pommes non verdies et cuites. (Jamais de pommes de terre crues.) Pour rendre la ration plus appétissante et complète, rajoutez un peu de son). Il est possible aussi de rajouter un de tourteaux de soja bio (cela fait monter l’addition et la provenance n’est pas toujours précisée)
Cette ration doit être programmée avec d’autres rations en alternance.
Les légumes racines:
Betterave
Carottes
Topinambours
Navets

La verdure est indispensable pour avoir une chair de lapin goûteuse.

Voir ici les bonnes verdures à distribuer.
Mettez aussi de temps à autre des branchages, mais jamais ceux d’arbres fruitiers à noyaux.
Distribuez aussi des plantes aromatiques (thym, serpolet, etc.)
Rajoutez à vos rations faites de pommes de terre et de son un peu d’huile de foie de morue.
Mettez du foin de très bonne qualité.

Les granulés bios pour lapins :

Ils peuvent dépanner en cas de pénurie de nourriture.
Il est difficile de savoir exactement la provenance des composants de ces granulés.
Des lapins élevés uniquement avec des granulés n’auront jamais la qualité des lapins engraissés de façon traditionnelle. Demandez-vous si vous aimeriez avoir la même nourriture à tous les repas.

 

%d blogueurs aiment cette page :