Les canards de barbarie se reproduisent facilement, car la cane est une bonne couveuse et une mère attentionnée si toutes les bonnes conditions sont remplies.

Canard de barbarie

Attention, sur les petits parcours, le canard mâle de barbarie peut se montrer agressif envers les canetons.

Reproduction des canards de barbarie :

 

Le canard de barbarie est un gai luron. Il s’accouplera avec toutes les canes de la basse-cour, quelle que soit la race. Si vous voulez conserver des races pures, il est intéressant de séparer chaque espèce.
Les accouplements ont lieu très tôt au printemps. Prévoyez un groupe de 5 canes pour un canard.
Les mâles de canard Barbarie sont moins féconds que les mâles de canards communs.
Leur production de sperme est moins abondante et le pourcentage de spermatozoïdes est plus faible. L’efficacité maximale du mâle reproducteur chez ce canard est à la fin du printemps.
On obtient en moyenne 10 à 15 % d’œufs clairs même en bonnes conditions.
La maturité sexuelle des mâles est plus tardive (30-34 semaines) que celle des femelles (26-28 semaines).
Pour faciliter l’accouplement, il est préférable d’installer sur le parcours un « bassin de copulation ». Ce peut être: une mare ou simplement un bassin préformé de jardin à demi enterré.

La couvaison naturelle des œufs de cane de barbarie :

 

nid de cane de barbarie dissimulé derrière des arbustesSi les canes de barbarie disposent d’un parcours ouvert, elles iront dissimuler leur nid à l’abri des regards. Ici derrière un massif d’hortensias.

Partout il est écrit que la cane est une mauvaise couveuse, c’est faux !
La cane de barbarie est surtout une cachotière. Lorsqu’elle est élevée dans une ferme en liberté, un jour elle disparait et on la voit réapparaitre avec sa progéniture.
Dans un petit élevage, il faut lui dédier un endroit tranquille pour qu’elle couve. Si elle est dérangée en pleine couvaison, elle abandonnera le nid.
L’ennemi des œufs de cane c’est le manque d’humidité.
Comme pour la reproduction un petit bassin est souhaitable. La cane qui quitte le nid une fois par jour pour s’alimenter va en même temps se baigner. C’est en regagnant le nid qu’elle humidifie les œufs.

Combien d’œufs par couvée ?
De huit à douze œufs. Il vaut mieux avoir moins d’œufs et un taux de réussite plus important.
Profitez d’un moment d’absence de la cane pour enlever les œufs en trop grand nombre.
L’incubation durera 35 jours.
Il faut éviter les couvées naturelles trop précoces, car si les canetons vont rapidement se baigner, l’air humide, les temps pluvieux avec des sauts de température du début de printemps leur sont fatals.

Naissance d'un canetonLe caneton met plus de temps à sortir de sa coquille que le poussin. Il ne faut surtout pas l’aider dans cette opération.

Une curiosité :
Les canetons se jettent très rapidement à l’eau et nage facilement.
C’est grâce au toilettage de leur duvet que leur prodigue la cane après la naissance. Elle enduit leur duvet d’une sécrétion grasse issue de leur glande uropygienne.
C’est pour cela qu’il ne faut pas mettre des canetons issus d’une couveuse artificielle dans l’eau, ils se noieraient.

 

Cane de barbarie et ses canetons

La couvaison artificielle des œufs de canes de barbarie :

Température et Hygrométrie
37,7-37,8°
60 à 70 %
L’éclosion (dernière semaine):
37-37,3°
80 à 85 %
Avec la méthode artificielle pour une ponte de 80 œufs, vous obtiendrez une moyenne de 50 canetons.

Voir l’incubation artificielle

%d blogueurs aiment cette page :