Après la mise bas soit au début il sera élevé sous la mère, soit au biberon. Élever des chevreaux ou chevrettes demande des soins attentifs.

Au début le colostrum :

Les deux premiers jours, le chevreau boit le colostrum maternel.

Plus épais et plus jaune que le lait, le colostrum renferme des éléments nutritifs supplémentaires et des anticorps qui protègent le chevreau des maladies.

Il est indispensable de faire boire le colostrum au chevreau presque aussitôt la mise bas (1 h 30 à 2 h maximum) après avoir soigneusement nettoyé mamelle et pis et délicatement manuellement faire sortir un peu de colostrum.

L’alimentation des chevreaux ou chevrette les premiers jours :

  • Nourrir les jeunes au biberon :

Cela peut sembler contraignant, mais c’est pourtant une bonne méthode.

Habitués à votre présence régulière, l’élevage par la suite sera facilité.

Il sera plus facile de surveiller la croissance et l’état de santé de vos jeunes protégés.

Le sevrage sera plus facile.

Du troisième au quinzième jour, il consomme un litre et demi de lait maternel et même jusqu’à 2 litres ; pendant cette période, son poids moyen passe de 3,5 à 6 kg, puis à 8 kg les 15 jours suivants.

Adoptez pour eux un horaire régulier pour les repas, 4 à 5 repas au début, 3 repas à partir du 15e jour.

  • Autre méthode laisser librement téter les chevreaux sous la mère :

Les chevreaux en journée tètent librement puis la nuit ils sont séparés de la mère et n’y sont remis qu’après la traite. Cela permet de tirer la mère le matin pour continuer la production de fromage.

Les chevreaux peuvent être mis au pâturage, une fois par jour, à partir de l’âge de trois mois ou, à défaut, ils doivent recevoir, à l’étable, du fourrage vert. Ainsi alimentés correctement, tant au point de vue de la quantité que de la qualité les jeunes sujets se développent normalement.