Solides palmipèdes, les oies peuvent être cependant infectées par des virus, des bactéries, infester par des parasites. Des champignons sont aussi susceptibles de les affecter. Bonnes pratiques, prévention et soins bio en limiteront l’impact sur votre élevage.

Prophylaxie et bonnes pratiques :

N’introduisez dans votre élevage que des oies issues d’élevage professionnel qui garantissent (en principe) le bon état sanitaire de l’oiseau.
Ne parquez pas tout de suite les nouvelles venues avec le reste du troupeau. Les oisons sont plus sensibles aux diverses maladies et parasites, ne les mettez pas sur le parcours des oies adultes.
Isolez immédiatement et mettez en quarantaine toute oie malade ou même une simple suspicion.
Maintenez propres les mangeoires, les abreuvoirs, ainsi que les abords de l’abri et renouvelez fréquemment la litière.
Avant l’installation d’un nouveau troupeau d’oies, le bâtiment ou l’abri devra être parfaitement désinfecté ( nettoyage à l’eau et huiles essentielles, passage du bruleur au sol et passage de blanc de chaux sur les cloisons.)
Pendant les périodes de migration des oiseaux sauvages (printemps, automne) rendez inaccessibles à ceux-ci les abreuvoirs et les mangeoires. Pendant ces deux périodes, soyez le seul à pénétrer dans votre élevage.
Attention : en cas de mort d’une de vos protégées, faites analyser le cadavre par un cabinet vétérinaire qui établira un diagnostic. Eux seuls pourront poser un diagnostic fiable.

Maladies et parasites des oies symptômes, prévention et soins bio :

Coccidioses de l’oie :

    • Symptômes :

Abattement, perte d’appétit. Mortalité importante chez les jeunes oies.

    • Prophylaxie et soins :

Donnez à vos oies une alimentation saine et équilibrée pour les maintenir en pleine forme, elles seront plus résistantes. Changez régulièrement la litière. Infusion de thym. Prévoyez plusieurs parcours.

Pasteurellose :

    • Symptômes :

L’oie s’alimente peu, boite et présente un écoulement nasal avec une respiration difficile et des diarrhées jaune verdâtre abondantes. Issue fatale et rapide. Idem poules.

    • Prophylaxie et soins :

Éliminez rapidement les animaux atteints. Désinfection des locaux.

Pullorose :

    • Symptômes :

L’oison s’alimente et respire difficilement. Les plumes autour du cloaque sont sales et collées par une diarrhée blanche.

    • Prophylaxie et soins :

Changer très régulièrement la litière surtout par temps humide. N’introduisez dans l’élevage que de jeunes oies provenant d’un élevage reconnu pour leur sérieux.

Parvovirose de l’oie (maladie de Derzsy):

    • Symptômes :

Elle atteint les oisons entre 2 et 8 semaines.
Les oisons présentent un arrêt brut de la croissance, un amaigrissement rapide, de la prostration, de l’incoordination motrice. L’oiseau marche en pingouin et la mort survient en quelques heures la plupart du temps.

    • Prophylaxie et soins :

N’introduire dans l’élevage que des animaux sains prévenants d’élevage certifiés.
Désinfection des locaux et ustensiles d’élevage avant l’introduction des oisons.

Tout pour les oies