Les moutons sont des animaux très robustes et supportent fort bien l’élevage en plein air au pré (prairie) toute l’année, la superficie dépendant du cheptel et en y aménagement simplement un abri.

Le pré la superficie idéale :

S’il faut choisir une race de mouton en fonction de sa région c’est avant tout à cause des différences de qualité nutritive des terrains. Dans les Causses, par exemple, les moutons se nourrissent d’herbes maigres, mais ils parcourent de nombreux hectares, et comme il n’est pas question pour l’éleveur amateur de les mener paître ses quelques moutons il faudra que la prairie qui leur est dévolue soit riche et la plus vaste possible.

Vous compterez en moyenne quatre moutons par hectare de pré de bonne qualité.

La flore idéale de la prairie pour les moutons :

La composition d’un bon pré est de 60 % au moins de graminées, le reste étant consacré au trèfle et à la luzerne.

Si vous envisagez un élevage de plein air total, il vous faudra compter sur un second pré ou diviser le terrain en deux, ce qui vous permettra de pratiquer un élevage tournant. Cela permet aussi à la flore de régénérer et de ne pas être détruite par un broutage trop ras et perpétuel et de chauler une parcelle si cela est nécessaire.

Tout pour les moutons

%d blogueurs aiment cette page :