En élevage, la ponte des faisanes doit être surveillée par l’aviculteur. En effet, la promiscuité empêche une ponte sereine comme dans la nature.

Pas de nichoir pour la ponte des faisanes :

Dans la nature, la faisane, au printemps fabrique le nid composé d’herbes sèches, de feuilles mortes et de brindilles au sol où elle pondra une douzaine d’œufs en moyenne pour une unique couvée. Elle sera seule à les couver. L’éclosion se fera au bout de 23 à 24 jours. Les faisandeaux quittent rapidement le nid sous la surveillance de la faisane.On compte en général un faisan pour 4 à 5 faisanes.
En captivité dans une volière, la faisane pond souvent de façon anarchique sous les arbustes du parcours.

L’indispensable ramassage des œufs de faisanes :

L’éleveur doit, chaque jour, les prélever. En effet, il est rare qu’elle les couve, car elle sera dérangée par les faisans qui s’en prendront aux œufs. Ils finiront même par les manger !
Comme l’éleveur subtilise les œufs régulièrement, la faisane pondra plus d’œufs en captivité que dans la nature.

Il est rare comme ici dans la nature de voir en captivité voir une faisane couver ses œufs, car la faisane abandonne le nid au moindre dérangement. (cris des enfants, chien qui aboie, allées et venues de l’éleveur, etc.)

Les œufs de faisanes ramassés peuvent se conserver trois jours maximum avant de les mettre à couver par une poule demi-naine ou dans une couveuse artificielle.
Ils peuvent être mis en conservation quelques jours (5 à 7 jours maximum). Plus la conservation est longue, plus le pourcentage d’éclosion diminue.

Pin It on Pinterest

Share This