Cochon d’Inde : élevage

L’élevage bio des cobayes ou cochon d’Inde angora, à rosettes ou des autres races présente peu de difficultés, mais il lui faudra une alimentation saine bio et installer un petit abri clôt pour vos cochons d’Inde.

Les cobayes sont robustes, résistants aux maladies. Il n’est pas comme le lapin sujet à la coccidiose, au coryza.

carte identité cobaye - cochon d'inde

 

Il y a plusieurs races de cobayes ou cochon d’inde

Le cobaye commun fut introduit en France au début du XVe siècle, d’Amérique du Sud, où les indigènes les avaient depuis longtemps domestiqués et dont ils appréciaient grandement la viande. Les Français sélectionnèrent bientôt des races d’agrément et d’autres, d’utilité.
Parmi les races d’agrément
Les cobayes angoras au poil long et soyeux.
Les cobayes à rosettes à poil dru et nuancé.
Les cobayes à poil ras crème, marron, isabelle, rouge, noir, tricolore

cochon d'inde
Il existe trois groupes de races. On distingue les cobayes :

_ à poils ras ou lisses : unicolores, bicolores, tricolores ;

_ à poils longs : péruviens, angoras (vrais).

cobaye angora

_à poils en rosettes : ils sont appelés, à tort, angoras.

Les cobayes rouges unicolores ont le don d’éloigner les rats à cause de son odeur particulière. Les éleveurs de lapins tiennent quelques cobayes de cette race à proximité de leurs clapiers afin d’en éloigner les rats : ennemis mortels des jeunes lapereaux.

Caractéristiques des cobayes

Les cobayes appartiennent à la classe des Mammifères, ordre des Rongeurs, famille des Caviidaés.
Le cobaye adulte pèse entre 350 et 800 g.
Son corps est trapu, court, sans queue.
Longueur de la tête et du corps de 15 à 35 cm.
Il a 4 doigts aux pattes de devant, 3 à celles de derrière.

Les petits naissent bien formés, couverts de poils, agiles, les yeux ouverts. Ils marchent et essayent de manger dès leur naissance.
L’allaitement dure de 14 à 18 jours.

mére cochon d'inde qui allaite ses petits

Ils sont adultes à 80 jours et peuvent reproduire.

La moyenne à chaque portée d’un cobaye est de 2 à 5 petits.

La durée de gestation des cobayes est de 60 jours.
La saillie peut avoir lieu le jour même de la mise bas, par le mâle qui n’est jamais séparé de ses femelles.
La meilleure cohabitation est de 4 femelles avec un mâle.
Plusieurs familles peuvent vivre ensemble en gardant cette proportion.
Les cobayes sélectionnés produisent régulièrement 3 à 5 petits par portée, pendant 4 à 5 ans.

L’allaitement artificiel des petits est très facile et peut être fait avec succès.

L’éleveur peut diriger la mise bas de deux manières : soit en séparant les femelles un peu avant d’avoir leurs petits, soit en les laissant avec leur mâle, celui-ci prenant soin également des petits.
Après 18 jours d’allaitement, séparer les petits des mères.

Le poids des petits au sevrage atteint 150 g.

Attention au bout de quelques années à la consanguinité en laissant les jeunes avec les parents reproducteurs.

Élevage bio des cobayes ou cochons d’Inde :

cochons d'inde dans un élevage

 

L’élevage du cobaye est très simple.
L’installation se fait soit dans un hangar, ou cellier, soit en plein air.
Les cases sont faites comme celles des lapins.
Plus simplement, ils peuvent être élevés en liberté sur un petit terrain. Faites un enclos grillagé découvert avec une petite cabane couverte afin de permettre aux cobayes de se mettre à l’abri.
Mettre toujours dans la cabane une petite caisse renversée ; le cobaye aime à se cacher.
La litière est nettoyée régulièrement.
La hauteur du grillage est 0,40 m minimum.
Le cobaye ne creuse pas la terre

Le cobaye n’attrape pas la myxomatose. Il est très résistant à toutes les maladies.

Alimentation bio des cobayes ou cochon d’Inde :

L’alimentation est très simple, sa nourriture est semblable à celle du lapin.
La ration se compose ainsi par tête (adulte) :

En hiver

Foin…….. 10 à 15 g

Betteraves ou légumes racines………. 100 g

Avoine et son…. 20 g

Été

Verdure…… à discrétion

Avoine et son…… 20 g
Le mélange son et avoine est fait à deux parts égales
Le cobaye mange également les déchets des autres animaux tels que : lapins, volailles.

La nourriture se donne 1 ou 2 fois par jour.
Elle est déposée sur la litière.

Le son et l’avoine sont mis dans des récipients en ciment ou des boîtes en bois, régulièrement nettoyés.

Le cobaye est très friand de la paille de blé qui lui sert de nourriture.
La boisson est exclue si en hiver suffisamment de betteraves ou des légumes racines sont donnés.
En été la verdure (trèfle, luzerne, choux, herbes des prés) les désaltère.
Les herbes mouillées fraîches sont sans danger, contrairement au lapin, mais attention aux herbes fermentées !

 

logo-lautomne-au-poulailler

En fin d’automne et en hiver, l’éleveur amateur pour le confort des volailles doit lutter contre le froid et l’humidité pour aider ses protégés à passer « la mauvaise saison ». Donnez à vos poules une alimentation riche et équilibrée. N’hésitez pas à faire des apports de compléments. Le parcours est souvent boueux, offrez-leur en guise de verdure des graines germées et des légumes du potager comme le chou. Remplacez souvent les litières. En cas de très grand froid, isolez parfaitement le poulailler et protégez le clapier des intempéries. Les prédateurs comme les fouines, le renard, l’hiver sont en quête de nourriture, vérifiez bien que les locaux leur soient inaccessibles.
bannière widgets image du jour122 ancienne-image-fermiere Profitez de belles journées ou bien à l'abri pour faire de nouvelles constructions de poulailler : en tunnel, tracteur à poules, ou même avec de la récup. et pourquoi pas tout en bois de palettes. Et pourquoi pas un pigeonnier. A voir aussi : comment faire une couveuse artificielle
bannière simple poulailler

Agenda du poulailler bio

bannière widgets la une

lapin hiver

C'est l'automne pluies et humidité accrue la nuit seront au programmes. Le parcours devient boueux (petit parcours). Surveillez bien l’état sanitaire des pattes de vos poules et en cas de doute n’hésitez pas à faire des bains de pattes. Changez la litière plus fréquemment, car elle se souille rapidement.  Envisagez la plantation d'arbustes, c'est la bonne saison. Les insectes aussi prolifèrent encore à l'abri dans le poulailler, tenez à disposition de vos protégées un bac à poussière à l'abri des pluies.

 

bannière widgets dicton du mois de la basse-cour

"La poule pond par le bec"

Calendrier lunaire du mois de novembre 2016

clandrier-lunaire-novembre-2016

bannière widgets actualité poulailler bio

Prenez des précautions pour éviter l’influenza aviaire : mettez hors de portée des oiseaux sauvages surtout en période de migration, les abreuvoirs et les distributeurs de grains ou les bacs à pâtée.

%d blogueurs aiment cette page :