Les éleveurs amateurs de pintades vous le diront, la pintade est peut-être la volaille la plus fragile sensible aux parasites et maladies dans la basse-cour surtout lorsqu’elle est jeune.

Les pintadeaux sont assez fragiles et demandent beaucoup d’attention.

Si les adultes sont plus robustes, l’éleveur devra être vigilant, maintenir des arbustes qui fourniront une ombre salutaire lors des périodes de canicule sur le parcours. Mettre à leur disposition un abri pour les protéger des courants d’air et du froid.

La pintade, omnivore, doit disposer d’un parcours assez grand pour glaner en plus d’une nourriture équilibrée, des insectes, des vers, etc.

Les maladies :

Les notes qui suivent ne peuvent servir de diagnostics certains, car de nombreuses maladies ont des symptômes parfois similaires. Seul un vétérinaire pourra définitivement poser un diagnostic. Cela est important, car certaines maladies sont très contagieuses. (grippe aviaire par exemple)

 

Aspergillose :

Affection touchant de nombreuses volailles de la basse-cour. L’aspergillose est causée par un champignon du genre Aspergillus, plus précisément A. fumigatus (source : http://www.avicampus.fr/PDF/PDFpathologie/aspergillose.pdf).
Symptômes :
Difficultés respiratoires.
Dépôts blanchâtres sous les paupières.
Traitement bio :
Seule la prévention peut être mise en œuvre.
Maintenir une bonne aération dans les abris. Pour la litière, utilisez de la paille propre non poussiéreuse. Changez régulièrement la litière.

Coccidiose de la pintade :

Cette maladie affecte surtout les pintadeaux. Elle est causée par protozoaire intracellulaire (il a besoin de pénétrer une cellule pour se développer), appartenant le plus souvent au genre Eimeria. Eimeria numidia, Eimeria grenieri spécifique à la pintade.
Sous forme d’ookystes les coccidies peuvent rester plusieurs années dans le sol.
Symptômes :
Diarrhées hémorragiques. Apathie des pintades, perte d’appétit qui entraine un amaigrissement rapide. Finalement survient la mort de l’oiseau.
Traitement bio :
Une bonne prévention doit être mise en œuvre.
Changez régulièrement la litière. Faites des rotations sur le parcours.
Voir le traitement général des coccidioses.

Pullorose :

Causée par la bactérie Salmonella pullorum, c’est une maladie infectieuse qui peut infecter les pintades, mais surtout les pintadeaux.
Symptômes :
Apparition de difficultés respiratoires.
Elles deviennent apathiques et perdent l’appétit.
Diarrhée adhérant au cloaque.
Survient la mort.
Traitement bio :
Maintenir une bonne hygiène au poulailler en particulier la litière.
Évitez l’accès aux mangeoires et aux abreuvoirs aux oiseaux de passage surtout en période de migration. (Comme pour la grippe aviaire)
Contactez immédiatement un vétérinaire en cas de doute.

Typhose :

Causée par la bactérie Salmonella gallinarum.
Symptômes :
Les caroncules pâlissent.
Elles perdent l’appétit et présente une attitude de soif permanente.
Diarrhée.
Survient la mort.
Traitement bio :
Comme pour la pullorose.

Tout pour les pintades