Les races de dindons

 

Présentation des races de dindons et de dindes avec des informations pour choisir lesquelles sont les plus adaptées à votre région et à vos besoins.

Quelles races de dindons choisir?

L’éleveur de volailles amateur aura le choix entre les races traditionnelles élevées depuis des lustres dans nos campagnes. Ces races sont souvent attachées à un terroir défini. (Rouge de Bourgogne, bleu de Suède, noir de Sologne…)
Ces anciennes races sont lourdes et leur croissance est lente. Les nouvelles races ont été optimisées pour avoir des sujets moins lourds et de croissance rapide.
Les nouvelles races ne sont pas aussi rustiques que les premières.
Pour l’élevage biologique, il faudra donc privilégier les anciennes races.
En élevant des races locales, vous ferez œuvre de conservatoire des espèces.

Dindon Bleu de Suède:

Dindon Bleu de Suède
De couleur gris bleuté.
La dinde pèse entre 4 et 5 kg
Le dindon lui entre 6 et 8 kg

Dindon Bourbon rouge:

Dindon Bourbon rouge
Le plumage rouge brun lustré
Dindon: 8 à 12 kg
Dinde: 5 à 7kg

Dindon de Ronquières :

dindon de ronqière
C’est une belle race de dindon de fort gabarit.
15 kg pour le mâle adulte
8 kg pour la dinde.

Dindon Noir de Sologne:

dindon Noir de Sologne
Très bonne qualité de chair.
Mâle 8 kg
Femelle 5kg

Dindon Porcelaine:

Dindon Porcelaine
Le plumage gris clair bleuté.
Dindon: 7 à 8 kg
Dinde: 5 kg

Dindon rouge des Ardennes :

dindon rouge des Ardennes
Le dindon atteint 10 kg, la dinde beaucoup plus petite 7 kg.
Plumage rouge fauve
Excellente race de dinde de chair

Dindon Royale:

Dindon Royale
Son nom vient de son port altier.
Dindon: 7 à 8 kg
Dinde: 5 kg

 

bannière poulailler bio

Tout pour les dindes et dindons

Le concours des poulaillers « autoconstuits » est terminé. Vous avez été très nombreux à partager votre savoir-faire. Merci !
Découvrez toutes ces originales constructions. Vous pouvez toujours partager vos réalisations.

Voir vos réalisations

Donnez à vos poules une alimentation équilibrée riche en protéines  surtout si elles ne dispose que d’un petit parcours. Exemple de pâtée en complément.

Maintenez le clapier propre et veillez à ce qu’il soit protégé des averses orageuses.
C’est la bonne période pour rentrer de nouvelles poules, poulettes et canetons.
Mettez à disposition un bac à poussièreabrité d’un auvent des intempéries. Pensez de temps à autre à recharger le bac avec du sable mélangé avec un peu de cendre de bois tamisée et un peu de soufre.
Attention ! Aux fortes chaleurs . Veillez à ce que vos volailles et tous vos animaux disposent d’eau fraîche en permanence et d’ombre. Une attention particulière est donnée aux jeunes volailles.

Surveillez la prolifération possible des parasitesPosez des pièges pour vous alerter de l’apparition des poux rouges. Intervenez dès le début de l’infestation.
Surveillez bien l’état sanitaire des pattes (parcours boueux) de vos poules et en cas de doute n’hésitez pas à faire des bains de pattes.

Surveillez les couvaisons.

Par une belle journée, désinfectez le poulailler après un bon nettoyage.

Remettez le parcours en état. Ressemez la prairie. (début de l’été ou fin d’été)
À l’atelier :

Faites de nouvelles constructions de poulailler : en tunnel, tracteur à poules, ou même avec de la récup. et pourquoi pas tout en bois de palettes. Et pourquoi pas un pigeonnier.

bannière widgets les fiches de la basse-cour bio

Retrouvez toutes les fiches de la basse-cour biologique

bannière widgets sondage122

Un petit sondage sur la finalité de votre basse-cour

Polls

Dans quel but faites vous une basse-cour ?

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

bannière trucs et astuces poulailler

Des trucs et des astuces pour votre basse-cour.

Vous pouvez aussi déposer les votres.

Toujours prévenir un vétérinaire en cas de mortalité importante et inexpliquée.

Prenez des précautions pour éviter l’influenza aviaire

.

Protéger vos volailles des contact avec des oiseaux en migration.

En savoir plus sur l'état du risque.

Share This