L’aération du poulailler bio

Les poules et les volailles sont souvent présentes dans le poulailler, il est donc nécessaire de mettre en place un système de ventilation efficace pour éviter les odeurs ammoniaquées.

Les poules comme les humains dégagent de la chaleur et par la respiration de la vapeur d’eau et du gaz carbonique.

Comment faire une aération efficace du poulailler ?

La litière mélangée aux fientes dégage des gaz ammoniaqués, très irritants pour le système respiratoire de vos poules.

Les poules passent le plus de temps au sol, et c’est dans cette partie que se trouvent des accumulations de gaz (gaz carbonique et ammoniac plus lourd que l’air).
Malgré cela les ouvertures d’aération devront se trouver à 1m20/1m 50 du sol. Plus bas les poules seraient sujettes aux courants d’air.
L’air pollué chaud montera et s’évacuera par les ouvertures, remplacé par de l’air frais.

En suivant ce système d’aération, l’air circule parfaitement à l’intérieur de votre poulailler.

En suivant ce système d’aération, l’air circule parfaitement à l’intérieur de votre poulailler.

En journée, par beau temps laissez la porte ouverte.
Pour pouvoir, l’été, les chaudes nuits, laisser les ouvertures ouvertes, celles-ci seront grillagées à mailles fines.

N'oubliez pas de grillager vos aérations

N’oublier pas de grillager vos aérations

Attention même l’hiver, le poulailler devra être aéré. En effet les volailles souillent plus rapidement la litière. L’air est vicié plus rapidement.

Le concours des poulaillers « autoconstuits » 2020 est terminé. Vous avez été très nombreux à partager votre savoir-faire. Merci !
Découvrez toutes ces originales constructions. Vous pouvez toujours partager vos réalisations.

Voir vos réalisations

 

Donnez à vos poules une alimentation équilibrée riche en protéines particulièrement . Attention au début du printemps les nuits froides et l’humidité sont au rendez-vous, changez souvent la litière.

Maintenez le clapier propre et veillez à ce qu’il soit protégé des averses fréquentes au printemps.

Mettez à disposition un bac à poussière à l’abri de la pluie. Pensez de temps à autre à recharger le bac avec du sable mélangé avec un peu de cendre de bois tamisée et un peu de soufre.

Surveillez la prolifération possible des parasites.  Surveillez bien l’état sanitaire des pattes (parcours boueux) de vos poules et en cas de doute n’hésitez pas à faire des bains de pattes.

À la petite ferme bio :

Veillez à ce que vos animaux aient toujours de l’eau à disposition.

Nettoyez régulièrement les locaux pour que les animaux disposent d’une litière propre.

Pour ceux qui ont un âne, des chèvres, des moutons vérifiez qu’ils disposent d’une pierre à lécher.

Raclez la boue devant l’entrée des locaux.

Curez les sabots des ovins, équidés ou des caprins.

Attention à l’herbe fraîche au printemps !

À l’atelier :

Faites de nouvelles constructions de poulailler : en tunnel, tracteur à poules, ou même avec de la récup. et pourquoi pas tout en bois de palettes. Et pourquoi pas un pigeonnier.

bannière widgets les fiches de la basse-cour bio

Retrouvez toutes les fiches de la basse-cour biologique

bannière widgets sondage122

Un petit sondage sur la finalité de votre basse-cour

Polls

Dans quel but faites vous une basse-cour ?

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

bannière trucs et astuces poulailler

Des trucs et des astuces pour votre basse-cour.

Vous pouvez aussi déposer les votres.

Toujours prévenir un vétérinaire en cas de mortalité importante et inexpliquée.

Prenez des précautions pour éviter l’influenza aviaire

.

Protéger vos volailles des contact avec des oiseaux en migration.

En savoir plus sur l'état du risque.

Agenda du poulailler bio

0 commentaires

Un commentaire....une question

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.