Le sol du poulailler bio

Il est important d’avoir un sol facile à nettoyer au poulailler. De nombreuses solutions s’offrent à vous. Voici les différents sols avec leurs avantages et leurs inconvénients.

Différentes possibilités pour un sol de poulailler :

La terre battue :

c’est certainement la plus simple à mettre en œuvre.
Mais elle devra parfaitement être à l’abri de l’eau sauf à se transformer très vite en bourbier.
Le gros inconvénient c’est que les poules sont d’infatigables gratteuses et creuseront très vite le sol.

C’est aussi la porte ouverte à tous les prédateur comme les rats.

Une petite chape au mortier bâtard (chaux-ciment) :

sol de poulailler avec des tuiles pilées

Sol du poulailler avec une petite chape de mortier sur tuiles pilées avec une bonne pente. Uniquement pour les petits poulaillers

Peu épaisse (10 cm) sans ferraillage sur un lit de tuiles cassées ou de cailloux compactés.
C’est la solution pérenne la plus facile à mettre en œuvre.
Faire une bonne pente 1 cm 5 au mètre pour faciliter le nettoyage.

La dalle de béton ferraillé :

mise en place d'un sol de poulailler en béton
C’est la solution la plus lourde à mettre en œuvre.
Vous utiliserez les proportions suivantes :
Un volume de ciment, deux volumes de sable et trois volumes de gravillons.
Sur une surface plane et propre exempte de motte de terre mettez en tas conique la quantité de sable puis la quantité de graviers puis le ciment, mélanger plusieurs fois les ingrédients pour que le tout soit homogène.
Sur le tas du mélange obtenu, faites un puits et ajoutez de l’eau en deux ou trois fois.
Pour les grandes quantités servez-vous d’une bétonnière. Les principes de dosage resteront les mêmes.

Le plancher en bois

Sol de poulailler en bois

Il n’est pas conseillé, car il y a risque d’intrusion de rats.
Une astuce, si vraiment vous voulez faire un parquet pour votre poulailler, doublez celui-ci par en dessous avec un grillage à petites mailles.

 

Une méthode économique : le sol du poulailler avec des palettes :

 

sol du poulailler fait avec des palettes en bois

Les palettes permettent à moindre coût de faire un solide plancher pour votre poulailler.
Sur cet exemple de plancher qui fait 2 m de côté, on emploie quatre palettes posées sur des parpaings.
Le sol est nivelé. Les parpaings sont posés de niveau à plat. La rangée de parpaings du milieu reçoit des palettes posées côte à côte.
Les palettes sont solidarisées entre elles par des planches de rive. Sur ces planches pourront être fixées les cloisons du poulailler.

les détails du montage des palettes du sol du poulailler

bannière printemps au poulailler

Au printemps l’éleveur amateur doit aider les volailles à subir de grandes amplitudes de températures entre la nuit et le jour et l’humidité souvent excessive. Donnez à vos poules une alimentation riche et équilibrée. N’hésitez pas à faire des apports de compléments. Le parcours est souvent boueux (veillez au bon drainage), offrez-leur en guise de verdure des graines germées et des légumes du potager comme le chou. Remplacez souvent les litières. Les prédateurs comme les fouines, les renards qui doivent nourrir leur progéniture sont en quête de nourriture. Vérifiez bien que les locaux leur soient inaccessibles en installant une clôture électrique par exemple.

bannière widgets image du jour122

ancienne-image-fermiere

Profitez de belles journées printanières pour faire de nouvelles constructions de poulailler : en tunnel, tracteur à poules, ou même avec de la récup. et pourquoi pas tout en bois de palettes. Et pourquoi pas un pigeonnier. A voir aussi : comment faire une couveuse artificielle

bannière simple poulailler

Agenda du poulailler bio

bannière widgets la une

vieux clapier

En mars les jours rallongent franchement. Températures irrégulières, pluies et humidité accrue la nuit seront au programme. Le parcours devient boueux (petit parcours). Surveillez bien l’état sanitaire des pattes de vos poules et en cas de doute n’hésitez pas à faire des bains de pattes. Changez la litière plus fréquemment, car elle se souille rapidement. Vous pouvez encore planter des arbustes ou des arbres dans le parcours (conteneur). Avec la montée des températures, les insectes parasites prolifèrent. Tenez à disposition de vos protégées un bac à poussière à l’abri des pluies. Surveillez les nichées de canards de barbarie ou de mandarin. Contrôlez le bon état des nids pour vos lapines.

bannière widgets dicton du mois de la basse-cour

"La poule pond par le bec"

 

bannière widgets actualité poulailler bio

Prenez des précautions pour éviter l’influenza aviaire : mettez hors de portée des oiseaux sauvages surtout en période de migration, les abreuvoirs et les distributeurs de grains ou les bacs à pâtée.

%d blogueurs aiment cette page :