Les pintades pondent de beaux œufs tachetés de roux. Ces œufs sont recherchés par les gourmets.

oeuf de pintade -2

 

Ponte des pintades

Élever des pintades rebute l’éleveur amateur. Il est une raison qui pousse les éleveurs à ce rejet : c’est que la pintade a la fâcheuse habitude de pondre où lui semble bon. Si vous lui avez installé un joli pondoir, sachez que si vos pintades ont un parcours, le nid installé restera désespérément vide.
Encore douée d’instinct sauvage, la belle ira déposer ses œufs dans des endroits cachés de l’enclos.
Il faut journellement visiter le parcours pour glaner les œufs déposés au pied d’un arbre d’une haie ou à l’abri d’une souche.
C’est avec régularité qu’il faut faire en libre parcours cette opération, car les œufs sont sujets à la prédation des corbeaux, des hérissons par exemple.
Originaire de régions à climat chaud, la production d’œufs de pintade variera selon la région où se situe votre basse-cour.
La pintade peut pondre si on ne la laisse pas couver de 40 à 150 œufs selon le climat.
Pour la production d’œufs, c’est le sud de la France qui sera donc privilégiée.
Vous avez la possibilité aussi, de leur fournir un parcours plus restreint ce qui rendra le ramassage plus facile.
C’est avec l’arrivée du printemps en mars avril (selon les conditions climatiques) que commence la ponte.

L’œuf de pintade comestible ?

Les œufs de pintade ont une coquille plus épaisse que ceux des poules.
La couleur de la coquille est rose teinté de jaune et moucheté de brun.
Ce ne sont pas de gros œufs (40 à 45 g), mais ils sont délicieux.

%d blogueurs aiment cette page :