carte identité chinchilla

Le chinchilla

C’est un petit animal de l’ordre des Rongeurs.
La fourrure de toute beauté du chinchilla est dense et soyeuse.
C’est un herbivore qui ressemble un peu à l’écureuil avec sa queue en panache.
C’est un bon grimpeur.
Il est originaire d’Amérique du Sud où les chinchillas vivent à l’état sauvage en colonies.
Les chinchillas ont un excellent caractère.
Ils ne griffent et ne mordent pas. Une fois qu’ils sont habitués à vous, ils mangeront même dans votre main.
Le chinchilla est d’une propreté méticuleuse.
Il ne dégage aucune odeur.
Les chinchillas sont faciles à nourrir, un repas par jour leur suffit.
Ils vivent facilement en cages, pourvu que la température ambiante soit entre 15 et 20 °C et que le lieu soit calme, sec et à l’abri des courants d’air qu’ils redoutent.

bannière printemps au poulailler

Au printemps l’éleveur amateur doit aider les volailles à subir de grandes amplitudes de températures entre la nuit et le jour et l’humidité souvent excessive. Donnez à vos poules une alimentation riche et équilibrée. N’hésitez pas à faire des apports de compléments. Le parcours est souvent boueux (veillez au bon drainage), offrez-leur en guise de verdure des graines germées et des légumes du potager comme le chou. Remplacez souvent les litières. Les prédateurs comme les fouines, les renards qui doivent nourrir leur progéniture sont en quête de nourriture. Vérifiez bien que les locaux leur soient inaccessibles en installant une clôture électrique par exemple.

bannière widgets image du jour122

ancienne-image-fermiere

Profitez de belles journées printanières pour faire de nouvelles constructions de poulailler : en tunnel, tracteur à poules, ou même avec de la récup. et pourquoi pas tout en bois de palettes. Et pourquoi pas un pigeonnier. A voir aussi : comment faire une couveuse artificielle

bannière simple poulailler

Tout pour les chinchillas

Agenda du poulailler bio

bannière widgets la une

vieux clapier

En mai les jours rallongent franchement. Températures irrégulières, pluies et humidité accrue la nuit seront au programme. Le parcours devient boueux (petit parcours). Surveillez bien l’état sanitaire des pattes de vos poules et en cas de doute n’hésitez pas à faire des bains de pattes. Changez la litière plus fréquemment, car elle se souille rapidement. Vous pouvez encore planter des arbustes ou des arbres dans le parcours (conteneur). Avec la montée des températures, les insectes parasites prolifèrent. Tenez à disposition de vos protégées un bac à poussière à l’abri des pluies. Surveillez les nichées de canards de barbarie ou de mandarin. Contrôlez le bon état des nids pour vos lapines.

bannière widgets dicton du mois de la basse-cour

"La poule pond par le bec"

 

bannière widgets actualité poulailler bio

Prenez des précautions pour éviter l’influenza aviaire : mettez hors de portée des oiseaux sauvages surtout en période de migration, les abreuvoirs et les distributeurs de grains ou les bacs à pâtée.

%d blogueurs aiment cette page :