chevre-et-ses-chevreaux-apres-la-naissance

La mise bas des chèvres s’effectue généralement sans difficulté. Vous devrez être attentif et apporter les premiers soins en cas de problèmes.

La gestation de la chèvre :

La durée de gestation est de cinq mois environ (142 à 155 jours). Vous aurez soigneusement noté la date de l’accouplement. Méfiez-vous et surveillez à partir du 142e jour. Mais, en général, la mise bas n’a lieu que le 154e ou 155e jour.

Pendant cette période, donnez-lui une alimentation équilibrée de façon régulière. Maintenez votre chèvre au calme en fin de période sans être attachée dans un local lumineux et bien aéré, car la chèvre avorte facilement.

Fournissez-lui une abondante litière propre.

Produits et matériel à prévoir :

  • de la glycérine iodée
  • du coton hydrophile
  • de l’alcool
  • des chiffons propres
  • des ciseaux
  • de l’eau de Javel
  • de l’huile
  • du gros sel
  • de l’eau chaude.

Les derniers moments avant la mise bas de la chèvre :

Plus le moment de la naissance approche, plus la chèvre s’alourdit et aime à rester couchée.

Elle a soif, boit beaucoup, car elle est légèrement fiévreuse. Elle mange moins, elle bêle de façon lancinante. Allez près d’elle et rassurez-la surtout si c’est la première mise bas.

En pressant légèrement les trayons, vous voyez apparaître le colostrum jaunâtre et gluant. Les mamelles enflent et durcissent. Ne touchez pas le pis, c’est douloureux pour la chèvre.

Finalement, la vulve laisse échapper un premier liquide visqueux indiquant que le moment de la mise bas est venu.

Aide à la mise bas de la chèvre :

L’éleveur amateur de chèvre aura intérêt à être présent lors de la mise bas pour pouvoir intervenir en cas de naissance difficile ou pour prodiguer les premiers au chevreau (désinfection de l’ombilic)

Il est à noter que vous n’aurez en général pas à veiller la nuit (sauf pour les cas difficiles), car la mise bas chez les chèvres se fait le jour.

Le travail normalement est de trois heures.

Savonnez-vous les mains, huilez-les et dites-vous bien qu’il est à conseiller de graisser la vulve avec un peu d’huile. Cela soulage la bête et facilite la dilatation.

Caressez votre chèvre pour la rassurer et l’encourager. La poche des eaux de couleur bleuâtre apparaît. Surtout, pas d’intervention inconsidérée à ce moment pour ne pas la percer.

Puis apparaît la tête du chevreau allongée sur les pattes d’avant (c’est la position la plus fréquente). Il arrive que le chevreau se présente par les pattes antérieures.

bonnes-presentations-des-chevreau-pour-la-mise-bas

Il arrive souvent que la mère ne s’occupe pas immédiatement de lui, car elle sent qu’il en arrive un deuxième chevreau.

Intervenez pour sécher le premier chevreau avec des chiffons propres ou de la paille très propre pour ôter les matières visqueuses et finissez ce travail avec du tissu de flanelle sec et propre.

Frottez-lui tout le corps avec du gros sel pour rétablir la circulation. Dès qu’il respire et bêle, il est sauvé. S’il a l’air d’étouffer, introduisez votre doigt pour lui retirer du gosier les glaires qui le gênent.

La deuxième mise bas survient, en général, très rapidement après la première. Il peut même y en avoir une troisième.

Donnez à la mère de l’eau tiède très sucrée.

La chèvre coupe elle-même le cordon ombilical avec ses dents. Si elle est trop fatiguée, faites-le aux ciseaux désinfectés à l’alcool ou à la flamme. Coupez à une main du nombril et passez la plaie à la glycérine iodée.

Premières tétées des chevreaux après la naissance :

Après avoir bêlé, le chevreau normalement se lève tout seul et va téter la mère en donnant des coups de tête pour faire venir le lait.

Cette première tétée est très importante, car elle permet au chevreau d’avaler le colostrum (nom du premier lait après la mise bas) qui est riche en protides et en anticorps maternels.

Soins à la chèvre après la mise bas :

La chèvre doit expulser les « délivres » (le placenta et les membranes expulsées après la sortie du chevreau) au plus tard trois heures après les naissances.

Pour éviter une mammite, trayez la bête le plus tôt possible. Le premier lait (colostrum) est purgatif et impropre à la consommation humaine.

Les deux premiers jours, l’alimentation de la chèvre sera modérée.

Après 4 ou 5 jours, augmentez graduellement la ration. Elle ne doit jamais manquer d’eau (légèrement tiédie les deux premiers jours).

Que faire quand il n’y a pas de contraction ou une mauvaise présentation du chevreau ?

Ne tentez rien vous-même.

Mais faites appel au vétérinaire qui pratiquera une césarienne.

En cas de mauvaise présentation, ne laissez pas souffrir inutilement votre chèvre, prévenez là aussi un vétérinaire.

mauvaises-presentations-du-chevreau-lors-de-la-mise-bas

position-du-chevreau-pour-mise-bas-difficile

Mise bas difficile : si vous êtes débutant, ne tentez rien et surtout n’allez pas pour une première mise bas qui se passe mal sur internet pour voir comment faire (sauf en cas d’urgence extrême ou vétérinaire indisponible) . Faites venir le vétérinaire et observer son travail.

Ce n’est qu’au bout de nombreuses années d’élevage que vous pourrez vous même intervenir avec toutes les précautions qui s’imposent pour aider la chèvre dans ces moments difficiles.

%d blogueurs aiment cette page :