L’aération du poulailler bio

Les poules et les volailles sont souvent présentes dans le poulailler, il est donc nécessaire de mettre en place un système de ventilation efficace pour éviter les odeurs ammoniaquées.

Les poules comme les humains dégagent de la chaleur et par la respiration de la vapeur d’eau et du gaz carbonique.

Comment faire une aération efficace du poulailler ?

La litière mélangée aux fientes dégage des gaz ammoniaqués, très irritants pour le système respiratoire de vos poules.

Les poules passent le plus de temps au sol, et c’est dans cette partie que se trouvent des accumulations de gaz (gaz carbonique et ammoniac plus lourd que l’air).
Malgré cela les ouvertures d’aération devront se trouver à 1m20/1m 50 du sol. Plus bas les poules seraient sujettes aux courants d’air.
L’air pollué chaud montera et s’évacuera par les ouvertures, remplacé par de l’air frais.

En suivant ce système d’aération, l’air circule parfaitement à l’intérieur de votre poulailler.

En suivant ce système d’aération, l’air circule parfaitement à l’intérieur de votre poulailler.

En journée, par beau temps laissez la porte ouverte.
Pour pouvoir, l’été, les chaudes nuits, laisser les ouvertures ouvertes, celles-ci seront grillagées à mailles fines.

N'oubliez pas de grillager vos aérations

N’oublier pas de grillager vos aérations

Attention même l’hiver, le poulailler devra être aéré. En effet les volailles souillent plus rapidement la litière. L’air est vicié plus rapidement.

bannière printemps au poulailler

Au printemps l’éleveur amateur doit aider les volailles à subir de grandes amplitudes de températures entre la nuit et le jour et l’humidité souvent excessive. Donnez à vos poules une alimentation riche et équilibrée. N’hésitez pas à faire des apports de compléments. Le parcours est souvent boueux (veillez au bon drainage), offrez-leur en guise de verdure des graines germées et des légumes du potager comme le chou. Remplacez souvent les litières. Les prédateurs comme les fouines, les renards qui doivent nourrir leur progéniture sont en quête de nourriture. Vérifiez bien que les locaux leur soient inaccessibles en installant une clôture électrique par exemple.

bannière widgets image du jour122

ancienne-image-fermiere

Profitez de belles journées printanières pour faire de nouvelles constructions de poulailler : en tunnel, tracteur à poules, ou même avec de la récup. et pourquoi pas tout en bois de palettes. Et pourquoi pas un pigeonnier. A voir aussi : comment faire une couveuse artificielle

bannière simple poulailler

Agenda du poulailler bio

bannière widgets la une

vieux clapier

En mars les jours rallongent franchement. Températures irrégulières, pluies et humidité accrue la nuit seront au programme. Le parcours devient boueux (petit parcours). Surveillez bien l’état sanitaire des pattes de vos poules et en cas de doute n’hésitez pas à faire des bains de pattes. Changez la litière plus fréquemment, car elle se souille rapidement. Vous pouvez encore planter des arbustes ou des arbres dans le parcours (conteneur). Avec la montée des températures, les insectes parasites prolifèrent. Tenez à disposition de vos protégées un bac à poussière à l’abri des pluies. Surveillez les nichées de canards de barbarie ou de mandarin. Contrôlez le bon état des nids pour vos lapines.

bannière widgets dicton du mois de la basse-cour

"La poule pond par le bec"

 

bannière widgets actualité poulailler bio

Prenez des précautions pour éviter l’influenza aviaire : mettez hors de portée des oiseaux sauvages surtout en période de migration, les abreuvoirs et les distributeurs de grains ou les bacs à pâtée.

%d blogueurs aiment cette page :