Si vous avez décidé de faire vous-même vos canards mulards, il vous faudra 1 mâle Barbarie et 3 femelles d’une grosse race de canards. Suivez ces quelques conseils pour obtenir de beaux canetons.

Croisement des canards pour mulard
Quelle race de cane choisir pour avoir de beaux mulards :

Les canes seront de race lourde.
Les Mulards obtenus par croisement de Barbarie et de Canes communes ne sont pas de bon rapport.

Les meilleures Canes de races lourdes sont :
L’Orpington fauve
La cane de Rouen

La cane Orpington fauve est une bonne pondeuse. Ses Mulards (par croisement avec le Barbarie) sont volumineux et la chair d’excellente qualité.

La cane Rouen est très employée pour la production du Mulard. C’est elle qui donne les plus gros Mulards.

Attention, le canard de barbarie vole. Il suffit de couper les barbes de 10 grandes rémiges d’une seule aile ce qui déséquilibre le vol.
Il ne faut pas qu’il n’y ait pas de femelles Barbarie à proximité, car aussitôt le mâle irait les rejoindre, car il les préférerait aux autres !

La reproduction de mulards peut commencer dès le mois de février.

Nourriture bio pour reproducteurs de mulards :

Il leur faut une nourriture suffisamment azotée si vous voulez que les œufs soient très fertiles.
Recoupes — son……… 1/3

Farine de maïs…… 1/3

Farine d’avoine…… 1/3

Lait écrémé pour légèrement humecter ou de l’eau tiède. N’hésitez pas à ajouter à cette pâtée des restes de cuisine, déchet de viande ou de poisson (sans les arrêtes)

Mais attention, elle doit être complétée par d’abondantes verdures hachées ou la liberté sur parcours ou herbages.

L’incubation artificielle des œufs pour canard mulard :

Ne lavez pas les œufs (tenez la litière propre).
Vérifiez s’ils ne sont ni cassés ni fêlés.
Placez-les dans une pièce, la pointe en bas dans de la sciure de bois par exemple, à température moyenne (de 8 à 12 °C).
Mettez-les en incubation au plus tard dans les 8 jours qui suivent la récolte. Plus ils sont frais, meilleur est le résultat de l’incubation.

En général, la température doit être de

37.5 °C les 2 premiers jours, 38 °C le troisième jour, puis 38,5 °C jusqu’à la fin de la première semaine. La 2e semaine, cela monte à

38.5 °C puis 39 °C pour arriver à 39,5 °C à partir du 25e jour et 40 °C à l’éclosion.

La dernière semaine, il ne faut plus toucher aux œufs. Dans les petits incubateurs, le retournement se fait à la main ; dans les grands, il est automatique.

La moyenne d’humidité est de 55 à 65 % mesurée à l’hygromètre.
Une bonne humidité peut être obtenue en pulvérisant de l’eau tiède sur les œufs lors du retournement.

Le mirage a lieu 2 fois pendant l’incubation. (Voir comment faire un mire-œufs)
Dès que les premiers œufs sont bêchés, on fait monter l’humidité à 75 %, mais sans mouiller les œufs.

N’intervenez jamais dans l’éclosion.
L’éclosion de l’œuf du Mulard se produit au bout de 25 à 26 jours.

Les petits Mulards sont nés. Il ne vous rester plus qu’à les élever (voir élevage des canards et canards gras)

Caneton mulard
L’incubation naturelle des canards mulards :

Si vous n’avez pas de couveuse, il vous reste la possibilité, si vous disposez d’une dinde, ou de quelques poules couveuses de grosse race âgées de 2 ans, de faire couver vos œufs par celles-ci.
L’avantage de la dinde, c’est qu’on peut la mettre à couver quand on le veut, ce qui permet de faire l’incubation dès les premières pontes des canes.
On peut confier à une dinde une quinzaine d’œufs par incubation.
Aux poules couveuses, vous ne pourrez pas confier plus de 8 à 12 œufs.

%d blogueurs aiment cette page :