Seules les préventions strictes sont efficaces pour protéger le lapin du coryza et de la coccidiose. Les soins bio ne seront efficaces que dans un élevage bien mené.

La coccidiose du lapin:
La coccidiose est causée par un parasite microscopique couramment présent dans la nature. Cette maladie peut affecter le foie, les intestins.

mauvaise distribution des aliments aux lapins

Voilà ce qu’il faut absolument éviter si vous ne voulez pas voir apparaitre la coccidiose au clapier. La distribution des aliments sur une litière souillée !

Le coryza du lapin :
Le lapin éternue et des écoulements se font au nez. Quand ces symptômes apparaissent, c’est que vous n’avez pas respecté quelques règles simples d’hygiène. (Voir plus bas)

cause de coryza - clapier mal exposé

Ce clapier mal exposé, face à la pluie et mal aéré (entouré de végétation) causes d’une humidité excessive, peut faciliter l’apparition du coryza.

 

Une bonne prévention pour éviter l’apparition du coryza et de la coccidiose au clapier.

Tous les stress doivent être évités surtout pour les jeunes lapins. Rester calme quand on apporte des soins au clapier. Évitez de déléguer votre travail à d’autres personnes.

Une propreté irréprochable du clapier du clapier est un gage de réussite pour éviter la propagation des maladies.

Le clapier doit être aéré, mais se trouver impérativement dans une zone abritée des courants d’air. (Coryza)

Le fumier des lapins doit être éloigné du clapier et il doit être parfaitement décomposé et avoir subi la chaleur du compostage avant d’être incorporé à vos cultures potagères. (Coccidiose)

Ne jamais apporter de vieux foins poussiéreux à vos lapins, car la poussière favorise l’apparition du coryza en irritant les voies respiratoires.

Lutter contre l’humidité ambiante. L’humidité est le pire ennemi des lapins. Mélangez à la paille un peu de lithotamne en saupoudrage. (2 g pour une litière épaisse de cage standard)

Changer la litière toutes les semaines et vérifier le bon écoulement des urines.

Il ne faut jamais distribuer la nourriture sur la litière, mais dans un râtelier ou une augette.

Distribuer des aliments issus de la culture biologique.

Quelques soins particuliers pour éviter le coryza et la coccidiose :

Trois fois par semaine ou mieux tous les jours, dans une petite auge, donnez à vos lapins un peu de son à peine humecté (frisé) additionné d’huile de foie de morue (comptez une cuillère à soupe pour un groupe d’une dizaine de jeunes lapin de plus d’un mois).

Quatre à cinq jours, tous les mois mélangez au son de l’huile de foie de morue tymolée à 5%. Mon père distribuait de temps à autre des branches de thym et de romarin.
Tous les ans le clapier était passé au lait de chaux, après le grand nettoyage de printemps.

Et comme toujours pour tout nouvel arrivant à la basse-cour bio la mise en quarantaine est de rigueur.
Au moindre doute le lapin présentant des symptômes que vous auriez du mal à définir sera lui aussi mis en quarantaine et mieux encore, présenté à un vétérinaire qui vous indiquera de façon sérieuse l’état de votre animal.

En suivant toutes ces règles simples, vous devriez éviter que le coryza ou la coccidiose ne s’installe de façon catastrophique pour votre élevage.

%d blogueurs aiment cette page :